Certains se moqueront en disant que si c'est pour faire d'un smartphone l'équivalent d'un mauvais compact, autant prendre tout de suite un mauvais compact !  Faux et archi faux...  Tout d'abord, le photographe qui s'intéresse à ce genre de plateforme pour smartphone a compris depuis longtemps l'intérêt de l'appareil qu'on a toujours avec soi, et il aura déjà choisi un smartphone aux caractéristiques photo avancées. Ces smartphones récents font trembler les fabricants de compacts... Il n'est qu'à regarder autour de soi lors d'une promenade en ville ce que les groupes de touristes utilisent et on aura vite compris la mutation qui s'opère.

Pour le "smartphotographe" expert, le smartphone avancé est devenu le "second boitier" et parfois même le premier pour la vie de tous les instants. Un des premiers boitiers numériques pros, le Nikon D1x, faisait des photos de 6 Mp.... Le Lumia 950 affiche des images de 20 Mp, avec double format jpg/raw(dng). Certes la réactivité n'est pas la même... l'objectif est fixe et il n'est guère possible de zoomer sans dégrader l'image... le flash a une portée ridicule... etc...  
C'est justement le rôle du système BeastGrip que d'apporter au smartphotographe les compléments qui enrichiront l'environnement de son smartphone et de le transformer un un véritable outil de photographe, capable de rivaliser avec des boîtiers classiques et même parfois de les dépasser en termes de maniabilité.
De nombreux "smartphotographes" ont bien perçu l'intérêt de cette plateforme matérielle. Le concept fut financé par Kickstarter, et l'objectif de 260.000 $ fut atteint en 24 heures. Tous avaient bien compris l'intérêt d'un tel outil, qui leur apportait un éventail de facilités pour propulser leurs productions photo et vidéo à un niveau largement supérieur.

Une simple vision du diaporama ci-contre fera tout de suite comprendre l'intégration de ce système dans l'univers du smartphone.

Le grip Beastgrip pro est une cage extensible capable d'accueillir n'importe quel smartphone, depuis la taille de l'iphone 4 jusqu'au phablettes de type iPhone 6 plus ou Lumia 950XL.  La construction est ingénieuse : sur les deux extrémités en matériau composite (Nylon renforcé fibre de verre) viennent se fixer des tiges en aluminium qualité aéronautique qui s'insèrent également sur le module central destiné à accueillir le smartphone. Le module va ainsi coulisser ainsi qu'une des extrémités/poignées afin de s'adapter exactement à la taille du smartphone. Le coulissement sera bloqué au moyen de vis munies d'une extrémité nylon afin de ne pas endommager les tiges de coulissement. Des extensions de tiges et des vis de rechange sont livrées avec le grip afin de convenir à toutes les tailles.
Le module d'accueil du smartphone est lui aussi très bien conçu : deux "mâchoires" s'écartent avec une tension de ressort suffisante pour maintenir le téléphone de façon sécurisée. L'écartement des mâchoires, comme le reste du grip est réglable à souhait, grâce à des rangs de vis incorporées au corps du module. On pourra ainsi régler finement l'écartement et le serrage. Au dessus du module se trouve un socle d'accueil d'accessoires normalisé pour flash et autres accessoires (micros, torches led,...).

Mais la plus grande innovation du Beastgrip réside dans le support d'objectifs qui vont offrir un univers bien élargi de perspectives. Cette monture, sous forme d'une plaquette coulissante en alu aéro comporte un filetage 37 mm (convertible 52 mm avec un adaptateur à acquérir séparément). Sur ce filetage pourront être montés des objectifs grand angle, macro (la plupart du temps combinés macro/GA), fish-eye ou télé. La monture pouvant être déplacée dans tous les sens sur les rails permettra de positionner rapidement et de façon sécurisée le complément optique bien centré sur l'objectif du smartphone.

Un croquis et une animation illustrent ce montage :

back_new setup_gif3

Les éléments du grip peuvent aussi être utilisés séparément afin de correspondre aux exigences de la prise de vues envisagée. A noter que les deux extrémités sont parfaitement planes et permettent de poser l'ensemble pour une stabilité maximum. Il en est de même pour la base, qui de plus intègre un insert fileté pour fixation sur un trépied.

BASE_AND_PHONE BASE_HANDLE_PHONE BASE_LENS_PHNE MODE1Cclamp_adjustments

Beastgrip propose des objectifs 37 mm Grand-angle/Macro et Fish-Eye/Macro. Mais si vous avez déjà ce type d'objectif (avec montage par pince plastique par exemple), ils conviendront parfaitement.

Beastgrip propose aussi un dispositif très intéressant pour le smartphotographe : l'adaptateur DOF.  Cet équipement, qui fera l'objet d'un prochain article, permet d'adapter sur le Breastgrip Pro tous les objectifs de reflex (disposant des bagues de réglage de mise au point et de diaphragme).  Avec ce DOF, c'est tout un univers qui s'ouvre à l'imagination...

A la lecture de ces quelques lignes, on comprend qu'on n'est pas en présence d'un simple gadget, mais bien d'un équipement digne de la panoplie du professionnel. 

Le Beastgrip Pro peut être acheté directement sur le site/boutique du fabricant. Le prix est de l'ordre de 135 €  (variable selon la parité €/$) et les frais de port sont raisonnables pour une expédition partout dans le monde et livraison en une semaine.
Il est livré dans un emballage adapté, accompagné des extensions de tiges, des vis de rechage, d'une clé hexa pour effectuer les réglages, et d'une pince permettant de dévisser les objectifs 37 mm au cas où vous les auriez trop serrés.

LeJournalPhoto vous fait bénéficier d'une remise de 10% sur le prix public. Pour appliquer cette remise à votre panier, utilisez le code LEJOURNAL lors de votre achat sur la boutique de Beastgrip : Cliquer ici pour accéder à la boutique du fabricant.

grip_boite_1 grip_boite_2